Licenciement économique dans le secteur de la domotique

Un salarié technicien dans le domaine de la domotique est débauché pour rejoindre une entreprise qui le licencie pour motif économique 8 mois plus tard.

1-1

Le Conseil de Prud’hommes de RENNES juge :

que l’obligation de reclassement n’a pas été respectée : des embauches ont été réalisées au moment du licenciement sur des postes non proposés au salarié;

une somme de 16 224,00 € à titre de dommages-intérêts est octroyée.

La décision est disponible ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page

Etre rappelé

Laissez nous votre numéro de téléphone nous vous recontactons