Licenciement pour motif économique – Magasin d’optique

Responsable d’un magasin d’optique depuis 2006, un salarié est licencié pour motif économique en juillet 2016.

Le repreneur qui vient de racheter le fonds de commerce considère que les charges liés au rachat ne permettent pas de maintenir ce poste.

Après avoir proposé une modification du contrat de travail pour motif économique, il licencie le responsable.

Le Conseil de Prud’hommes invalide le licenciement et condamne la Société à 25.500 € de dommages et intérêts, au préavis et à 10.000 € de rappel d’heures supplémentaires.

Licenciement pour motif économique 

Le licenciement est invalidé, la Cour d’appel considère que l’obligation de reclassement préalable au licenciement n’a pas été respectée.

Forfait jours 

La Cour d’appel juge encore que la Société ne justifie d’aucun accord collectif permettant de recourir au forfait jours et ne produit aucun entretien annuel relatif au suivi du forfait jours.

La condamnation est confirmée représentative de près de 40.000 € 

La décision est consultable ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page

Etre rappelé

Laissez nous votre numéro de téléphone nous vous recontactons